Archives de Catégorie: Liberté économique

L’avenir de Chypre et du reste du monde?

L’avenir monétaire de Chypre est incertain, la crise est arrivée. La devise est à risque et les épargnes sont à risque. Comment l’économie peut-elle fonctionner sans avoir un moyen de transiger de façon sécuritaire? Est-ce la fin de l’économie chypriote? Peut-être pas… le marché et la techonologie ont déjà mis en place un moyen de transiger entre individus sans passer par les devises officiellement reconnues par les divers gouverrnement: le bitcoin. Et, la situation à Chypre a fait avancer la situation – les premiers guichets automatiques de Bitcoin de la planète!!

Je vous invite à lire sur le sujet ici.

Le Bitcoin permet aux individus de transiger de façon libre sans à devoir obtenir l’approbation de l’État ou de lui donner sa part de tarte. Cela prendra combien de temps avant que les gouvernement en manque de fonds nous indiquerons qu’ils considèrent les transactions en Bitcoin comme un acte terroriste?

Bonne Fête au Tyrant!

Aujourd’hui est l’anniversaire d’Abraham Lincoln, président célébré des États-Unis qui a instauré le principe de la suprémacie du gouvernement fédéral sur les états membres de l’Union, ainsi que le principe du parti Whig d’un état fort et riche en impôts, libre d’intervenir dans l’économie à son gré et au bénéfice de ses collaborateurs. Après avoir mis le sud de son pays à feu et a sang, il a ordonné à ses généraux vainqueurs de libérer le chemin pour la construction d’un chemin de fer national en enlevant les Indiens des territoires nécessaires, soit en les installant sur des réserves, ou en les éliminant.

Qu’est ce que Bitcoin?

Le Salaire Minimum

Une vidéo expliquant très bien les méfaits des lois sur le salaire minimum.

En fuite de la Chine

Selon un rapport récent de Global Financial Integrity, d’énormes fuites de capitaux illicites surviennent en Chine. En effet, depuis 2000, plus de 3,200 milliards de capitaux ont fuit ce pays. Ce phénomène est d’ailleurs en croissance constante, passant de 172.6 milliards en 2000 à 602.9 milliards en 2011.

Est-ce la cause du réputé ralentissement de l’économie chinoise? D’où provient cet argent? De pots-de-vins ou gains illicites qui doivent quitter le pays sans détection, ou bien simplement de l’argent honnêtement gagné, mais dont les propriétaires désirent simplement en garder le contrôle, ce qui n’est pas facile dans une économie à planification centrale…

The State versus the Highwayman – Lysander Spooner

Sandy Springs: ville sous-contractée

Que se passerait-il si on éliminait la fonction publique et les cols bleus/blancs? Nos amis étatistes évoquent généralement cette idée comme étant une vision de chaos, de violence, de corruption et d’absence de service. Le seul salut de l’individu passe par les services publics. Et bien, nous avons un bel exemple d’une ville de Géorgie qui s’est incorporée dans un but simple: offrir tous les services municipaux à partir de sous-contractants, à l’exception des services de police et de pompiers. Que s’est-il passé?

Deux voies vers le succès

Libre marché effrayant

Code du travail au Michigan

Dans la foulée des référendums qui ont eu lieu lors des élections fédérales aux États-Unis, ont a beaucoup parlé de ceux qui ont trait au marriage gai et à la décriminalisation de la marijuana. Mais un autre référendum important a eu lieu au Michigan (pensez Détroit), mais il a été défait.

Lire la suite

Prix plancher du livre et création d’emploi

Selon moi, un des arguments non-discutés du débat sur le prix plancher du livre est la création d’emplois. Car il ne suffit pas de décreter que les livres se vendront à un prix plancher et que tout cela se fera par magie. Pour des biens simples et homogènes comme le lait et la bière, la loi complique déjà les choses pour les marchands. Mais dans le cas du livre, c’est bien plus compliqué. Chaque titre est unique! Et dans certains cas, les titres eux-mêmes auront plusieurs versions: couverture solide, couverture souple, livre de poche, version annotée, etc.

Alors il faut penser création d’emploi. Combien de bouquins différent seraient affectés par la loi? Combien de fonctionnaires auront-on besoin pour émettre des certificats de conformité aux libraires? Combien de fonctionnaires auront-on besoin pour déterminer ce prix plancher pour chacun de ces titres? Combien de fonctionnaires auront-on besoin pour inspecter les vendeurs de livres et s’assurer qu’ils respectent la loi?

Parlant de vendeurs… Cette loi s’appliquera t’elle aux revendeurs? Un individu pourra-t-il revendre son livre à quelqu’un d’autre sous le prix plancher si il est déjà utilisé? Et si il ment et ne l’a jamais lu? Comment sais-t-on que la personne est un utilisateur final et que ce n’est pas une façon de gagner sa vie? Peut-être faudra-t-il des inspecteurs déguisés?

Oui, cette loi créera beaucoup d’emploi. Mais mauvaise nouvelle, non seulement devrez-vous payer vos bouquins plus chers, mais vous devrez aussi payer tous ces fonctionnaires…

Une courte réflexion

Le discours d’adieu de Ron Paul

Patrick Huard, économiste

Louis-Josée Houde a fait tout un plat l’an dernier sur la revente de billets, entre autre par des sites spécialisés qui en font l’arbitrage. Ces sites donnaient un service, premièrement, à des gens qui se cherchent des billets après la vente initiale, sans passer par des "scalpers" sur la rue, et offraient aussi un service aux individus qui se cherchaient une façon facile et sécuritaire de se débarasser de leurs billets pour des spectacles auquels ils ne pouvaient assister. M. Houde a fait une campagne qui a bien fonctionné, et le gouvernement a plié devant la pression des artistes et a interdit la revente de billets à un prix supérieur au prix d’achatpar une compagnie, ce qui a immédiatement tué ce service. La revente de billets à un prix supérieur est toujours possible par un individu, et grâce aux nouveaux billets imprimables et le fait qu’un individu n’offre pas de garantie comme une firme qui tient à sa réputation, donne d’énormes problèmes de fraude, comme un reportage de la série La Facture nous a démontré récemment.

Lire la suite

La séparation, version US

Des citoyens de 15 états déposent une pétition pour demander un retrait pacifique de ceux-ci de l’union. Le gouvernement permet un mois après le dépot d’une pétition pour amasser 25,000 signatures, après quoi celle-ci sera considérée.

Voici un extra de la pétition du Texas, qui est dans son intégralité ici:

The US continues to suffer economic difficulties stemming from the federal government’s neglect to reform domestic and foreign spending. The citizens of the US suffer from blatant abuses of their rights such as the NDAA, the TSA, etc. Given that the state of Texas maintains a balanced budget and is the 15th largest economy in the world, it is practically feasible for Texas to withdraw from the union, and to do so would protect it’s citizens’ standard of living and re-secure their rights and liberties in accordance with the original ideas and beliefs of our founding fathers which are no longer being reflected by the federal government.

État Policier: NRPA

Dans l’optique de comparer l’administration Obama à l’administration de FD Roosevelt lors de la Grande Dépression, nous pouvons regarder un des "Executive Order" que le président a signé récemment (en Avril): Executive Order no. 13603, ou le National Resource Preparedness Act.

Lire la suite

Le droit de revente sous attaque

Aux États-Unis, un cas légal extrèmement important va paraître devant la Cour Suprême. Traditionnellement, lorsque l’on achète un bien, il est à nous d’en disposer comme on le désire, incluant sa revente à une tierce partie. Ce droit est présentement sous dispute en ce qui a trait à des livres de classe, qui sont souvent moins dispendieux à l’étranger. En tentant d’interdire la revente en supposant une infraction de la loi sur les droits d’auteur, une maison d’édition a déjà gagné sa cause contre un étudiant thailandais qui a fait importer ses livres par des amis de son pays d’origine et a été condamné à payer 600,000$ en amende. Il conteste donc ce jugement qui pourrait impacter dramatiquement les droits individuels à la propriété, ou même la capacité d’une bibliothèque de prêter des livres!

Éliminer la Fed

Plusieurs demandent l’élimination de la Federal Reserve Bank. La plupart des politiciens et économistes nous disent qu’une telle décision serait catastrophique. Ce pett vidéo nous explique très bien certaines des conséquences d’un tel changement.

Le pouvoir de la liberté

Chaque année, le Fraser Institute publie une étude intitulée Economic Freedom of the World dans laquelle elle calcul un indice de liberté économique pour chaque pays (ici).  Voici les derniers résultats:

Sur 144 pays, le Canada se classe 5e.  En revanche, les États-Unis, un pays encore considéré comme étant le symbole même du "capitalisme sauvage", se classe 18e.

Le plus intéressant, c’est la comparaison entre aujourd’hui et 1980.

Dans le cas du Canada, sa position est restée la même: malgré une descente au 8e rang en 1995, il occupe le même rang qu’en 19080, soit le 5e rang.

Dans le cas des États-Unis, le changement est "spectaculaire".  Ce pays occupaient la 2e place en 1980.  Il a ensuite entrepris une longue dégringolade qui le place maintenant au 18e rang!

 

Pourquoi la liberté économique est-elle importante?  Faut-il vraiment s’en préoccuper?  Jugez par vous-mêmes! Lire la suite

Fiat Empire

Documentaire d’environ une heure sur la Federal Reserve System.